• Accueil
  • Vrai
  • La réputation des Marocains doués en langues étrangères n’est pas usurpée

La réputation des Marocains doués en langues étrangères n’est pas usurpée

Aujourd’hui encore, les Marocains ont la réputation d’être polyglottes. Au Moyen-Orient, les chanteurs marocains sont également encensés pour leur façon d’imiter à la perfection les accents du Machrek. Eh bien, cette réputation remonte déjà à l’Antiquité. Un document daté du Vème siècle, par ailleurs considéré par les spécialistes de l’Antiquité comme signant « l’acte de naissance » du Maroc dans l’histoire, fait mention d’interprètes marocains. Il relate en effet le périple d’Hannon, amiral carthaginois, à la tête d’une expédition tout au long du littoral marocain. À Lixites (identifiée à l’Oued Loukkos), Hanon engageait des autochtones pour lui servir d’interprètes pour la suite de son voyage, chez les Gétules et les Ethiopiens. Les habitants de Loukkos savaient donc déjà parler la langue punique. Comment ? Sans doute parce qu’ils ont été en contact avec les commerçants phéniciens, qui ont installé plusieurs comptoirs quelques siècles auparavant au Maroc, notamment à Lixus. Parmi les habitants du littoral atlantique, existaient donc déjà des autochtones marocains ouverts sur le monde et polyglottes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *