Al-Andalus : Les Morisques n’ont pas abandonné leur langue

La presse espagnole fait écho d’une découverte capitale. Carmen Barcelo et Ana Labarta, deux chercheuses spécialistes des études arabes et islamiques de l’Université de Valence, viennent de bousculer la version officielle de la soumission culturelle des musulmans convertis par le nouveau pouvoir catholique au début du XVIème siècle. En analysant quelque 168 poèmes en arabe dialectal, les chercheuses en ont conclu que, bien qu’étouffés par la campagne d’évangélisation, les Morisques ont continué à utiliser leur langue originelle. Ces documents rares permettent d’ouvrir une nouvelle brèche dans la recherche sur le sort des musulmans après la chute d’Al-Andalus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *