Al Qods, quand Trump rassure Mohammed VI

Un mois et demi après la lettre de Mohammed VI, en tant que président du Comité Al Qods, qui faisait part de ses inquiétudes quant à la décision de Washington de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, la réponse du président Donald Trump est tombée. Et celle-ci est plutôt rassurante : “Jérusalem-Est doit demeurer un lieu où les juifs prient au Mur occidental, où les chrétiens marchent sur les stations du chemin de la Croix, et où les musulmans prient à la Mosquée Al Aqsa”, estime Trump. Le président américain s’est aussi dit déterminé à obtenir un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens et a rappelé que “les limitations spécifiques de la souveraineté israélienne sur Jérusalem font partie des négociations sur le statut final. Les États-Unis ne prennent pas de position sur les limitations ou les frontières”. Ou l’art de faire plaisir à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *