Avant 1947, le sultan Ben Youssef envisageait déjà de visiter Tanger

La date du 10 avril 1947 est gravée dans l’Histoire du Maroc. C’est le jour où le jeune sultan prononçait un discours à Tanger où il exprimait ouvertement le désir d’indépendance du Maroc, bravant ainsi les forces coloniales. En réalité, juste après la Seconde guerre mondiale, en 1945 donc, Mohammed Ben Youssef en avait déjà l’intention. Les rumeurs vont d’ailleurs déjà bon train dans la ville du détroit. Mohammed Ben Youssef a été grisé, quelque temps auparavant, par les mots du président américain Roosevelt, hostile au système colonial et prêt à soutenir le Maroc dans sa lutte pour recouvrer son indépendance. Ainsi, en septembre 1946, Ahmed Balafrej, au cours d’un congrès entre nationalistes, annonce l’arrivée du sultan en novembre. Le 18 mai 1946, c’est au tour du Grand Vizir El Mokri, lors d’une réunion de notables à Tanger, d’annoncer la visite imminente du sultan. Mais la France et l’Espagne, effrayées à l’idée de ce voyage, interviennent immédiatement auprès du sultan afin de contrecarrer ses projets «d’unité marocaine et de souveraineté», alors que Tanger est placée sous «statut provisoire». Malgré les manipulations des Français, l’Espagne, par opportunisme politique ou pour embêter la France, se range aux côtés du sultan. Tout comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Après de nombreuses tractations, la visite officielle du sultan aura finalement lieu en 1947.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *