• Accueil
  • Vrai
  • Chefchaouen était interdite aux étrangers jusqu’en 1920

Chefchaouen était interdite aux étrangers jusqu’en 1920

Si aujourd’hui cette jolie petite ville bleue, située au nord du Maroc, est l’une des destinations les plus prisées des touristes étrangers, ces derniers n’ont pas toujours eu le droit d’y pénétrer. En effet, Chefchaouen a été fondée en 1471 entre les montagnes du Rif par Chérif Moulay Ali Ben Rachid, avec pour vocation principale de contrecarrer l’avancée des Ibériques. Après l’arrivée massive des musulmans et juifs andalous chassés de Grenade à partir de 1492, la ville devient l’une des capitales spirituelles de la région. L’effervescence est telle que plusieurs confréries voient le jour et que Chefchaouen devient une cité sainte dont l’accès est formellement interdit aux étrangers, et particulièrement aux chrétiens. C’est l’arrivée des Espagnols en 1920 qui mettra fin à cette interdiction. Mais avant, il y a eu plusieurs incursions insolites. Citons par exemple celle de l’explorateur français Charles de Foucauld, déguisé en rabbin, ou encore celle du journaliste anglais Walter Harris, grimé en habitant du Rif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *