Daech, des jihadistes archéologues malgré eux

Insolite. A Mossoul, les bombardements de la coalition se poursuivent pour anéantir les combattants du groupe Etat islamique. Pour échapper aux bombes, les jihadistes ont donc creusé des tunnels souterrains. Or, sous le tombeau du prophète Jonas, certains d’entre eux sont tombés sur des vestiges datant de l’empire assyrien, soit au VIIème siècle avant Jésus-Christ. Des fouilles involontaires, puisque les jihadistes sont loin d’être des amateurs d’art, mais plutôt des destructeurs. D’ailleurs, le musée de Mossoul, repris par l’armée irakienne, de la ville a été totalement détruit, voire carrément réduit en poussière. Néanmoins, les jihadistes reculent et l’émir Abou Bakr al-Baghdadi se serait enfui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *