Disparition : Le Général Kadiri n’est plus

Plongé dans un état comateux depuis quelques jours, le général de corps d’armée Abdelhak Kadiri a rendu l’âme ce 21 novembre 2017 des suites d’une longue maladie. Grosse pointure des Forces Armées Royales (FAR), le général Kadiri a fait toute sa carrière au sein de l’appareil sécuritaire marocain depuis l’indépendance du pays. Issu de l’école des officiers militaires française de Saint-Cyr, Abdelhak Kadiri a successivement gravi les échelons pour intégrer l’État major général des FAR à la fin des années 1960. En 1983, il devient le patron de la DGED (Direction Générale des Etudes et de la Documentation) et occupe ce poste de chef des renseignements jusqu’en 2001. Dans la foulée, le Général Kadiri revient au cœur de la direction militaire en devenant inspecteur général des Forces armées royales jusqu’en 2004, l’année ou il a été remplacé par le général Abdelaziz Bennani, décédé en 2015. Le roi Mohammed VI avait décoré le général Kadiri du Grand Cordon du Wissam Al Arch. Son parcours jalonne ainsi toute l’histoire sécuritaire et militaire du Maroc indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *