Et Mohammed V quitta ce bas monde…

La mort de Mohammed V, le 26 février 1961, emporté par une mort subite, a été ressentie dans le monde entier. Preuves par les médias de l’époque.

Le 26 février 1961, le roi Mohammed V décédait à la clinique du palais royal de Rabat après une banale opération chirurgicale. Si nous connaissons, à travers la presse nationale, les réactions des Marocains après ce décès soudain, cette “catastrophe nationale” avait titré un grand quotidien arabophone, qu’en est-il de l’étranger, à une époque où les communications n’étaient pas ce qu’elles sont aujourd’hui ? Zamane a voyagé dans le temps et recueilli les répercussions dans le monde de cette disparition qui laissait orphelins les Marocains. Que pensait-on alors de l’ex-sultan devenu roi, et quelles seraient les conséquences de cette mort sur un pays instable et qui vient de sortir, il y a tout juste cinq ans, du régime du Protectorat ?
Les premiers médias, outre les agences de presse internationales, à annoncer ce “décès inattendu” sont évidemment les journaux espagnols et français. Histoire récente oblige. Ces deux puissances européennes avaient occupé le vieil empire chérifien de 1912 (1913 pour l’Espagne) à 1956.

Par Adnan Sebti
Lire la suite de l’article dans Zamane N° 83 actuellement en kiosque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *