Exposition : Hommage à Labied au Musée de Bank Al-Maghrib

Jusqu’au 31 mars, le Musée de Bank Al-Maghrib rend homme à Miloud Labied, peintre autodidacte, à travers la rétrospective « Miloud Labied : un art magistral de l’ellipse ». Cette exposition réunira une cinquantaine d’œuvres majeures de l’artiste, figure emblématique de l’art plastique marocain.
Pour rappel, Miloud Labied est né en 1939 à Kalaât Sraghna. Attiré par la peinture depuis son enfance, qu’il considérait comme un « moyen d’expression vital », il a d’abord fait un passage déterminant dans l’atelier de Jacqueline Brodsksis, qui encadrait alors l’atelier de peinture du ministère de la Jeunesse et des Sports. Puis, il étudie à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1974 et, en 1999, effectue une résidence de six mois à la Cité internationale des arts de Paris. Entre temps, il a déjà participé à une exposition collective, en 1958, au Musée des Oudayas de Rabat, puis une exposition personnelle en 1963 à Bab Rouah.
Celui qui se définissait comme un « peintre chercheur » n’a eu de cesse de se réinventer, jusqu’à sa disparition en 2008. Il démarre sa carrière d’artiste par un art, à l’époque appelé « naïf », avec le «Groupe de Casablanca» (composé de Farid Belkahia, Chebaâ, Hariri..), puis dans les années 1970 il développe une peinture proche du cubisme et, avec le temps, passe à une sorte d’abstraction lyrique. C’est un voyage à travers tous ces styles créatifs auquel le musée de la Bank Al-Maghrib nous invite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *