Guerre chimique dans le Rif : Un parti catalan porte la question au parlement

Le parti catalan  « Gauche Républicaine » remet au cœur de l’actualité la responsabilité de l’Etat espagnol, coupable d’avoir utilisé de l’armement chimique à l’encontre de la population du Rif entre 1923 et 1927. La formation politique catalane vient en effet de déposer une proposition de loi qui vise à faire reconnaître la responsabilité de l’état dans la répression pendant la dictature militaire. C’est dans ce cadre que figure un texte mentionnant la guerre du Rif et ses conséquences sur la population. Présenté le 2 décembre dernier, le document insiste sur la faute commise par l’armée espagnole au Maroc et préconise : « la prise en charge de la compensation financière de nature individuelle » ainsi que la prise en charge de «l’équipement des hôpitaux du Rif, particulièrement à Nador et Al Hoceima, d’unités médicales spécialisées dans le traitement du cancer, afin de contribuer à réduire les taux élevés de maladies cancéreuses ». Une nouvelle tentative qui devrait toutefois se heurter à la loi d’Amnistie générale en vigueur en Espagne depuis 1977 et la fin de l’ère franquiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/** * The template for displaying the footer * * Contains footer content and the closing of the #main and #page div elements. * * @package WordPress * @subpackage Twenty_Fourteen * @since Twenty Fourteen 1.0 */