La plus précieuse bibliothèque du Maroc est en… Espagne

Amassée durant des décennies par les souverains successifs du Maroc, la plus importante bibliothèque jamais possédée au royaume a subitement disparu. Le drame se joue en 1611 sous le règne du sultan Moulay Zidane. Ce monarque hérite, outre ce patrimoine, d’une situation politique particulièrement instable. La mort de son père, le grand Ahmed Al Mansour, inaugure le déclin de la dynastie saadienne par une sanglante guerre civile de succession. Dans son fief de Marrakech, Moulay Zidane est menacé par d’autres prétendants. Dans sa fuite vers Safi, il embarque ce qu’il considère comme son trésor le plus précieux, des milliers de pages de manuscrits de la bibliothèque royale. A son arrivée, il affrète le navire français « Notre Dame de La Garde » et missionne son équipage pour mettre les manuscrits à l’abri dans le port d’Agadir, où il promet de les récupérer quelques jours plus tard. Mais ne parvenant pas à rejoindre le port du Souss, le sultan apprend que les Français, las d’attendre, ont embarqué vers Marseille. Sur leur chemin, ils sont attaqués par une flotte espagnole qui rafle le trésor. Malgré les tentatives répétées des sultans marocains, une partie de la bibliothèque de Moulay Zidane demeure encore aujourd’hui au monastère San Lorenzo de l’Escurial dans la région de Madrid. L’autre partie a été détruite par un incendie en 1671.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *