La tribu aux mille et un mystères

Au début du XXème siècle, Auguste Mouliéras, un anthropologue français né en Algérie, découvre une tribu berbérophone prétendument hostile à l’islam dans la région d’Oujda. Il s’agit des Zkara, dont le culte et les croyances demeurent flous et mystérieux. Qui étaient-ils vraiment et pourquoi l’Histoire semble les avoir occultés ?

Qui a déjà entendu parler des Zkara ? Une mystérieuse tribu berbérophone implantée dans la région d’Oujda au Maroc, à seulement quelques kilomètres de la frontière algéro-marocaine. Mystérieuse car quasiment méconnue, fruit de mythifications, de répression aussi, et encore aujourd’hui très secrète, voire mutique.
Les Zkara ont vu leur histoire effacée des récits nationaux, au point qu’aujourd’hui les descendants de «Zekraouis » ont préféré étouffer leur mémoire. Ce que l’on peut appeler la « malédiction des Zkara » démarre en 1905. Cette année-là, un certain Auguste Mouliéras, missionnaire et anthropologue, arabisant et berbérisant, né en Algérie mais fasciné par le « pays voisin » (le Maroc) publie une enquête ethnographique intitulée « Les Zkara, une tribu zénète anti-musulmane au Maroc ».
Mouliéras, désireux de devenir le grand nom de l’exploration du Maroc, est, comme nombre de ses pairs à l’époque, obnubilé par une seule question : « Y a t-il encore une tribu berbère au Maroc qui ne soit pas musulmane et qui soit restée chrétienne (Baqia) ? ».

Par Nina Kozlowski
Lire la suite de l’article dans Zamane N° 83

3 réflexions au sujet de « La tribu aux mille et un mystères »

  1. attention attention attention madame Nina Kozlowski !!!
    Je suppose que vous aussi, comme le missionnaire mouliéras, vous avez commencé à écrire à propos de zkara alors que vous y avez jamais mi le pied
    les zakraouis et leurs descendants sont bien là et vont voir ce que vous avez écrit et puis vont vous répondre

  2. Bonjour ; je suis un lecteur assidu de « ZAMANE » depuis ses débuts.
    Dans le dernier numéro un article a bouleversé mes convictions il s’agit de la rubrique la grande énigme signée NINA KOZLOWSKI (Zamane no 83 du mois d’octobre 2017) ; intitulée ‘’ la tribu aux mille et un mystères ‘’.
    Je tiens à porter quelques observations :
    – Les photos publiées avec l’article en question ne représentent en aucun cas la tribu des zkara qui est la mienne ; les habitations et les habillements de la tribu sont totalement différents.
    – Les références citées en dessous de l’article sont mélangées.
    – La thèse de Mouliéras ne repose sur aucun fondement historique fiable.
    – L’ouvrage de Mouliéras a été écrit à une époque pré coloniale (1905) et nul ne peut occulter les visées expansionnistes de l’auteur du ‘’Maroc inconnu ‘’ et la préparation du terrain pour une future invasion française.
    – Loin des clichés inventés par Mouliéras ; la tribu des zkara est musulmane pratiquante de père en fils.
    – Les femmes ‘’ zakraouiyates’’ étaient pudiques et conservatrices contrairement a ce qui à été rapporté par l’auteur et continuent à l’être jusqu’à nos jours.
    – La philosophie positive et la maçonnerie chez les zkara sont une pure imagination de Mouliéras.
    – ARIEL PLANEIX a effectivement visité la tribu en 2011 pour mener ses investigations sur la religiosité et les us et coutumes des zkara après plus d’un siècle de la thèse de Mouliéras et n’a relevé aucune trace de ses allégations.
    – Conclusion : en tant que descendant de ‘’ zekraouis ‘’ je suis fière de la mémoire de ma tribu et sans complexe je vous dis que ce que vous appelez ‘’ malédictions des zkara » n’est en réalité qu’un canular.
    – JAMAL-DINE MESBAH – Fès-

  3. Détrompez vous Madame l’auteur Nina KOSLOWSKI, la tribue des zkaras sont bien des MUSULMANS et même des descendants de la dynastie IDRISSIDE.

    J’ai vu et lu tout l’article, premier constat: les photos n’ont rien à voir avec la tribue zkara et les zakraouis; même mouliéras n’a pas pulié des photos pareilles, la question alors: d’où avez vous sorti ces photos madame Nina KOZLOWSKI ? nous ne les reconaissons pas, ni les personnes ont l’air de zakraouis ni les lieux sont ceux de zkara !!!

    Je suis bien un de ces zakraouis dont l’auteur décrit d’avoir des croyances floues et mystérieuses voire hostile à l’islam !!! rien qu’en se basant majoritairement sur un ouvrage d’un missionnaire colonnialiste auguste mouliéras qui n’a jamais mi les pieds dans la tribu des zkaras d’une part, et d’autre part sur les écrits d’un autre chercheur Ariel Planeix qui se basait sur l’ouvrage de mouliéras mais qui a pourtant bien visité le village mestferki lieu des zkazas (ça je le confirme) et qui fut acceuilli par mon oncle Ramadane MESBAH, inspecteur de l’enseigement à l’époque et chercheur sur l’histoire de la tribu des zkaras.
    A ma grande surprise, si je considère l’ouvrage de mouliéras décevant car plein de monsenges et de falsification de faits et manque de crédibilité de l’auteur, je ne comprend pas pourquoi Ariel Planeix n’a pas évoqué la réalité que lui a été présenté à propos des zkaras !!! nous attendions qu’il apportera corrections aux monsenges de mouliéras, mais hélas! .

    je met l’auteur au courant, si elle a bien lu cet ouvrage de mouliéras, que je suis un des descendants du glorieux CAID RAMDANE fils de MOHAMMAD (le prénom déja référe à l’attachement à l’Islam car dérivé du nom du mois sacré de Ramadan, et fils de mohammad qui ne laisse aucun doute sur l’amour du prophéte salla llah alahi wa sallam) qui a dirigé cette tribu pendant sa vie, fonction qu’il a hérité de ses ancêtres et que ses descendants l’en hérité.
    le nom zkara n’a rien de mystérieux, il est dérivé du nom de l’arrière ancêtre SIDI WQKRI ou ZAKARIYA qui est cité dans les arbres généalogiques en tant que descendant de MOULAY IDRISS

    Si l’auteur Nina KOSLOWSKI est entrain de faire des recherches de sociologie ou d’anthropologie je peux la mettre en contact avec des chercheurs zakraouis pour davantage d’informations et de documentations, toutefois si elle est entrain d’ancrer les monsenges de mouliéras pour une raison qu’on ignore, je lui dit allez frapper une autre porte que celle des zkaras, les oulad zakri sont bel et bien des musulman depuis l’antiquité et sont même des descendats du prophéte sidna mohammad salla llaho alayhi wa sallam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *