L’empereur «fou» du désert

Le désert a de tout temps suscité les convoitises. Au point qu’en 1903, Jacques Lebaudy, un homme d’affaires, multimillionnaire et totalement illuminé, débarque à Tarfaya afin d’y fonder « l’Empire du Sahara ». Récit d’une aventure digne des plus grands romans.

Ces terres que nous allons explorer font désormais partie de l’Empire du Sahara. Moi, Jacques Lebaudy, j’en prends possession sous le nom de Jacques Ier. Désormais quand vous vous adresserez à moi, vous devrez dire Votre Majesté et employer le mot Sire”. Nous sommes en juin 1903, Jacques Lebaudy, Français, riche héritier et financier excentrique, vient de réaliser son fantasme absolu : annexer un territoire, en l’occurrence Tarfaya au Sahara, pour créer son propre Etat et s’auto-adouber « monarque». Certaines vies ressemblent à des romans, d’autres surpassent carrément la fiction. C’est le cas de Lebaudy, aventurier dans l’âme et certainement un grain habité, voire cliniquement fou. Derrière cette histoire abracadabrantesque, il y a l’individu d’abord, un sacré personnage : financier tout-puissant (dans son imaginaire du moins), allumé et avant-gardiste, issu d’une grande famille industrielle en fin de vie. Et puis, il y a un contexte historique : la France économique et financière de la Belle Epoque (fin du XIXème jusqu’à la Première guerre mondiale en 1914) et l’appétit croissant des puissances impérialistes vis-à-vis des «pays du Sud ». Jacques Lebaudy est le fruit de tout cela.

Par Nina Kozlowski
Lire la suite de l’article dans Zamane N° 80 actuellement en kiosque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *