Makhzen

Ce mot désigne l’appareil étatique marocain et revêt parfois une connotation péjorative. D’un point de vue étymologique, makhzen est un mot arabe singulier tiré du pluriel makhazine qui signifie magasins, voire fisc en Algérie. À l’origine, ce mot était utilisé pour désigner un entrepôt ou encore de grands coffres où étaient stockés les impôts en espèces et les parts prélevées sur les récoltes par les gouvernants. Il s’est ensuite étendu à tout ce que le pouvoir central pouvait acquérir sur ses fonds propres (palais, armée), et enfin des tribus qui, en échange d’un territoire concédé, devaient rendre service au pouvoir en place. Ce qui représentait ainsi une première forme de pouvoir centralisé. Par ailleurs, l’origine du “système makhzen” remonterait au Moyen-âge, quand les dynasties hafsides, mérinides puis zianides ont fait appel à des tribus bédouines hilaliennes pour combattre la pression espagnole en Andalousie et sur le littoral maghrébin ainsi que l’avancée ottomane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *