Manuel d’éducation islamique : les professeurs de philo indignés

Même après leur réforme, les manuels d’éducation islamique continuent de susciter la polémique. Cette fois-ci, c’est au tour des professeurs de philosophies de s’indigner et d’organiser des sit-in nationaux lors des récréations les 21, 22 et 23 décembre. En cause ? Le contenu d’un des chapitres dédié à la Philosophie et la foi d’un manuel de la première année du lycée intitulé « Al Manar de l’éducation islamique », où la philosophie est présentée comme une matière d’impies, « l’essence de la dégénérescence », opposée à l’islam. Des propos tout à fait contradictoires avec la volonté supposée de l’Etat de promouvoir un islam moderne et tolérant. De son côté, le ministère de l’Education nationale a publié un communiqué le 19 décembre avec cette réponse : «  Le réfèrent officiel de toutes les matières est le guide scolaire qui émane du ministère, dont les documents cadrent le travail éducatif (…) Le guide pour l’éducation islamique se réfère au principe de modération et du juste milieu, à même de répandre les valeurs de tolérance, de paix et d’amour » peut-on lire dans cette annonce (…) Les documents officiels relatifs au sujet [le cours de “la philosophie et la foi”, insistent sur le fait que la pensée philosophique “renforce le savoir et fait évoluer la pensée” et que la philosophie raisonnable et la vraie foi “ne sont pas antinomiques”». Seulement voilà, à aucun moment le ministère n’a évoqué un éventuel retrait de ce manuel. Une commission pourrait peut-être se pencher sur la question. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/** * The template for displaying the footer * * Contains footer content and the closing of the #main and #page div elements. * * @package WordPress * @subpackage Twenty_Fourteen * @since Twenty Fourteen 1.0 */