Meknès pouvait tenir un siège de 20 ans

Auparavant bourgade de moyenne importance, la ville de Meknès acquiert ses lettres de noblesse sous la dynastie alaouite. Moulay Ismaïl (1672-1727) l’intègre même dans la liste très fermée des cités impériales du Maroc. Le sultan, ancien gouverneur de Meknès, entreprend dès sa prise de pouvoir de faire de la ville sa place forte et sa capitale. Pour ce faire, Moulay Ismaïl se concentre d’abord sur l’aspect militaire. Confronté au début de son règne à de nombreux ennemis et prétendants, il fait donc ériger d’imposantes murailles de plusieurs kilomètres. En cas de siège, le sultan a également prévu un improbable édifice, capable de rendre la ville autonome pour longtemps. Il s’agit du fameux grenier de Meknès, appelé Heri Souani. Cette bâtisse occupe un espace de près de 200 mètres de long pour une centaine de large. Composé de 10 salles, chacune séparée de l’autre par un épais mur de 4 mètres. Inauguré en 1677, le grenier est construit pour optimiser la conservation des denrées. Sa capacité totale aurait permis à l’ancienne capitale de tenir un siège de 20 ans. Mais la mainmise de Moulay Ismaïl sur le Maroc n’a jamais permis un tel cas de figure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *