Salé : Retour à Dar El Baroud

Au départ, de simples travaux pour construire un «centre de proximité». Puis une formidable découverte archéologique sur le site de Dar El Baroud, connu au départ pour avoir servi de dépôt d’armes et de poudre sous Moulay Abderrahmane en 1846 ; d’où son nom «maison de la poudre à canon». Or, récemment, des fouilles ont permis de mettre au jour un atelier de céramique. «Une découverte majeure en archéologique marocaine», selon Abderrahmane Benali, le professeur chercheur chargé du projet, qui a annoncé la découverte de trente fours dans la partie dégagée et l’identification de trois ateliers qui remontent au XIIème siècle. Y avait-il donc tout un quartier dédié à la céramique ? Le ministère de la Culture a d’ores et déjà prévu une deuxième fouille dans les prochaines semaines pour répondre à cette interrogation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *