Un Fqih réformiste en Europe

Prônant une modernité tous azimuts, Mohammed Ibn Hassan El Hajwi est un personnage détonnant et méconnu de l’Histoire de notre pays. Immersion au cœur du voyage de ce commerçant fassi vers le progrès

en plus de respecter nos religions, notre foi et notre histoire, les Français ont restauré nos Habous et organisé notre administration. Ils continuent d’ailleurs, d’avancer résolument dans cette direction » confiait Mohammed Ibn Hassan El Hajwi, notable de Fès, à des voyageurs soudanais et égyptiens, lors de son périple en France. Également homme de foi, El Hajwi fait partie de cette génération de religieux réformistes qui, toute leur vie durant, étaient mus par la nécessité de saisir chez l’Occident, sa civilisation matérielle pour ensuite, l’adapter à l’Islam… Quitte pour ce faire, à se mettre au service de cet « ennemi », sous sa forme coloniale et dominatrice. Ministre délégué de l’Instruction Publique dès 1912, son rapport aux « terres impies », était à mi-chemin entre l’admiration et l’amertume puisque le progrès de ces dernières le renvoyait à la défaillance de son propre pays, notamment, au niveau des infrastructures, des moyens, du savoir…

la suite de l’article dans zamane N°35

Par Soufiane Sbiti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *