Un mot, une histoire: Igouramen

Igouramen est le pluriel d’agouram, signifiant « chérif » en arabe. Dans la région saharienne, l’appellation est donnée aux coiffeurs qui faisaient aux enfants leurs premières coupes. Cette position sociale était longtemps l’expression d’une sainteté au Maroc, comme les praticiens étaient rattachés à une affiliation prophétique. Dans son entretien avec Romain Simenel, Murtada Calamy rappelle qu’on a tendance à dire que les igouramen sont une descendance des premiers Compagnons du prophète Mohamed, ou des premiers khalifes. Quant aux descendants des igouramen, ils ont pour nom les zwaya. Ils n’ont pas toujours de lien biologique avec le Prophète, mais ils ont un statut de sainteté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *