Voyance : Le destin tracé des chefs d’État

L’Histoire rappelle le sort d’Adolf Hitler au lendemain de la Seconde Guerre mondiale (1939 – 1945) et en dit long sur le tempérament violent de Mussolini. Mais le livre du chiromancien Josef Ranal a anticipé les faits en retraçant les traits de caractère des dirigeants de cette époque. Sorti en 1938, l’ouvrage intitulé Comment reconnaître les gens à travers leurs mains documente les photos de la paume de la main de dirigeants politiques. Ces illustrations sont accompagnées d’analyses de personnalités, sur la base de la morphologie et des traits de la main. Ainsi, en 1938, le président américain Franklin Roosevelt est déjà perçu comme « sociable, de tempérament sanguin » et aux « opinions modernes et progressistes ». Tout aussi intéressant, Josef Ranal a même réussi à prédire la fin d’Hitler : « La ligne du destin (…) est continue et bien définie, du début tragique jusqu’à la fin violente ». Quant à Mussolini, il est décrit comme un dirigeant « plein de force brutale (…) obsédé par le sexe et violent ». Josef Ranal a pu rencontrer toutes ces personnalités du fait de sa reconversion en journaliste, à la fin de la Première Guerre mondiale (1914 – 1918), où il a servi dans l’armée autrichienne. Il a rencontré un chiromancien durant cette période et s’est initié à l’exercice lors de sa captivité. L’intégralité de son ouvrage est consultable sur la bibliothèque Open Library : https://openlibrary.org/books/OL7214739M/How_to_know_people_by_their_hands

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *