Mémoires : Radi dit tout

Le leader socialiste et doyen des parlementaires s’apprête à publier, en février, son autobiographie intitulée «Le Maroc que j’ai vécu», aux éditions du Centre arabe du livre Casa-Beyrouth. L’homme de 82 ans revient, à travers 800 pages, sur son parcours très dense. Son enfance à Salé d’abord, où il se retrouve orphelin avant ses dix ans et assiste au débarquement américain pendant la Seconde guerre mondiale. Il aborde également son engagement au sein de l’Istiqlal afin de lutter pour l’indépendance, puis son ralliement à l’UNFP, ses relations avec Mehdi Ben Barka, son entrée au parlement puis son arrivée au ministère de la Justice. Abdelouahed Radi nous livre donc sa vie mais aussi sa vision de plusieurs périodes cruciales. «Le Maroc que j’ai vécu» sera diffusé à l’occasion du prochain Salon de l’édition et du livre de Casablanca (SIEL), qui débute le 19 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/** * The template for displaying the footer * * Contains footer content and the closing of the #main and #page div elements. * * @package WordPress * @subpackage Twenty_Fourteen * @since Twenty Fourteen 1.0 */