Disparition de Abdelhadi Tazi

Décédé hier soir à l’âge de 93 ans, le professeur Abdelhadi Tazi a été inhumé aujourd’hui après la prière du vendredi à Fès, sa ville natale. L’historien et écrivain a eu un long parcours de diplomate, depuis les années 1940. Il a occupé le poste d’ambassadeur dans plusieurs pays, avant de diriger l’Institut Universitaire de recherche scientifique (IURS), en 1947. En alliant missions diplomatiques, enseignement et recherche, il a fait partie du comité fondateur de l’Académie du Royaume du Maroc en 1977. Par ailleurs, Abdelhadi Tazi a continué à évoluer dans le domaine de la diplomatie dans différents pays du Golfe. Il a été notamment ambassadeur du Maroc à Téhéran (Iran) en 1979, puis chargé de mission au Cabinet royal. En plus de ses fonctions dans les milieux de la diplomatie, il a continué à représenter le Maroc au niveau de plusieurs institutions : l’Académie Irakienne des Sciences, l’Académie de langue Arabe au Caire, l’Institut Arabo-Argentin, l’Institut du patrimoine islamique à Londres et bien d’autres. Il est également derrière la création du Club diplomatique du Maroc en 1991 à Rabat. Dès 2004, Abdelhadi Tazi a été membre correspondant de l’Institut Italien pour l’Afrique et l’Orient (ISIAO). Ses funérailles se sont tenues au mausolée Abi Bakr Ibn Al Arabi de Fès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *