Maroc – Palestine, une histoire d’amour

Des éléments historiques, culturels et politiques tendent à montrer un attachement aussi fort qu’ancien des Marocains à la Palestine

L’une des preuves de l’attachement pluriséculaire des Marocains à la Palestine est le grand nombre de fondations religieuses marocaines (habous) à Jérusalem, dans ses deux parties, Est comme Ouest. Ils seraient même les premiers en nombre, si l’on en croit l’historien Abdelhadi Tazi. D’ailleurs, l’endroit acquis pour servir de terrain à l’ambassade américaine dans la ville sainte était la propriété d’une fondation religieuse (waqf) marocaine. De même, la Cité des Marocains (Hay-Al-Maghariba) était, jusqu’à la conquête israélienne de 1967, l’un des quartiers les plus peuplés et les plus proches des lieux saints d’Al-Qods. Cette cité sera rasée par les Israéliens immédiatement après la guerre.

par Maâti Monjib

la suite de l’article dans zamane N°9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *