Patrimoine. Objectif : préserver les sites rupestres de Tata

La préservation des sites rupestres de la région de Tata semblent être au cœur des préoccupations. Une rencontre s’est en effet tenue récemment à Tata pour évoquer le sujet et, plus concrètement, lancer un appel à établir une feuille de route pour préserver et valoriser durablement ces sites. De nombreux participants ont quant à eux demandé à ce que les sites rupestres soient inventoriés et classés en organisant des visites de terrain dès la mi-2017, à l’aide de cartographies et d’études topographiques. L’objectif étant de délimiter les sites et les annexer au patrimoine archéologique national, mais aussi d’éviter de trop grandes dégradations (humaines ou naturelles). Certains ont également demandé la création d’un centre provincial pour la sauvegarde et l’interprétation des gravures rupestres à Tata. Le directeur du Centre national du patrimoine rupestre, Ahmed Oumouss, a souligné en parallèle de cette rencontre qu’un plan d’action provincial pour la période 2017-2020 a été adopté au cours de cet événement visant à valoriser les sites rupestres de la province de Tata. Les fonds nécessaires seront assurés par le ministère de la Culture, le Conseil de la région de Souss-Massa et les collectivités desquelles relèvent lesdits sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *