Maroc-Israël : Amir Peretz répond aux conseillers du PJD

Le week-end dernier, Amir Peretz, ex-ministre israélien à la Défense, s’est rendu en visite au Maroc. Un voyage organisé à l’initiative de l’Association parlementaire méditerranéenne (APM) et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). L’ancien ministre s’est rendu à cette occasion à une renocntre au sein de la Chambre des conseillers. Or, Amir Peretz et sa délégation ont été quelque peu chahutés par plusieurs parlementaires issus de l’UMT, de la CDT et du PJD. Peretz a donc conservé un souvenir mitigé de sa visite au royaume, un pays dans lequel il est né en 1952 et où il s’était déjà rendu en visite en février 2006 alors qu’il était à la tête du parti centre-gauche israélien. Et pour cause, celui-ci a notamment été qualifié de « criminel de guerre » à la Chambre des conseillers. Or, et ce même si les relations entre Rabat et Tel-Aviv n’entretiennent pas de relation officielle, Peretz a tout de même assuré qu’il ne changerait pas de voie : « je vais continuer à travailler pour le maintien et le renforcement des relations, formelles et informelles, avec les pays arabes et spécialement avec le Maroc où j’ai des amitiés profondes et personnelles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *