Disparition : «Tonton» Amale Samie tire sa révérence

Aimé de toute la profession, le journaliste, chroniqueur et écrivain Amale Samie a quitté ce monde le 27 janvier dernier, après avoir été admis dans une clinique de Casablanca. Sa mort a ému tous ceux qui ont connu sa verve, sa sympathie et son érudition. Né en 1954, cet autodidacte n’a épousé le journalisme qu’en 1992, lorsqu’il devient chroniqueur culturel pour le compte du quotidien marocain « Libération ». Il a pu ensuite faire étalage de sa plume très appréciée dans divers titres, comme « Maroc Hebdo » avec lequel il a longtemps collaboré. Avant cette carrière dans la presse, Amale Samie était déjà un écrivain reconnu, couronné en 1991 du Prix Grand Atlas pour son roman « Cèdres et baleines de l’Atlas ». Adieu l’ami !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *